Avec des jambes vigoureuses et une nouvelle perspective, ces athlètes établissent une nouvelle définition de la réussite et appliquent leur esprit entrepreneurial astucieux pour bâtir une carrière selon leurs propres termes. Et bien qu’ils apportent des kilomètres d’expérience et de crédibilité, même le pro le plus chevronné comprend qu’il s’apprête à pénétrer en territoire inconnu.

Regarder le dernier épisode

Hier…

Pendant mon enfance, dans la Mecque du sport en extérieur de Bend, dans l’Oregon, fort des exemples de ma mère, marathonienne, et de mon père, triathlète, j’ai entretenu un amour profond pour les sports d’endurance, et surtout pour le cyclisme. À l’âge de 21 ans, j’ai déménagé à Nice, en France, pour rejoindre la Team Sky et poursuivre mon rêve de coureur cycliste professionnel. Au cours de la dernière décennie, j’ai suivi mon cœur et mon rêve d’enfance, et, après d’innombrables kilomètres et sacrifices, atteint le plus haut niveau du sport, la course dans les trois grands Tours. La course a été mon éducation, mon billet pour voyager et apprendre, et a ouvert tout un réseau d’amis répartis dans le monde entier. Avec tant de bons souvenirs et de bons amis pour me soutenir, il était temps pour moi d’explorer quelque chose de nouveau.

Aujourd’hui…

Alors que je passe à la phase suivante de ma vie et de ma carrière avec la course de gravel pour Wahoo, j’ai toujours ce désir fort d’être un athlète et concurrent de classe mondiale dans tous les événements auxquels je participe. Je m’entraîne depuis mon domicile à Peacham, dans le Vermont, et suis impatient de collaborer avec la vaste communauté d’athlètes d’endurance qui partagent la même soif de défis et souhaitent connaître de nouvelles aventures dans le cyclisme. La focalisation de ma passion pour le cyclisme sur des courses qui me posent de nouveaux défis me donnera des perspectives supplémentaires sur ce sport. Je vais absorber les connaissances des experts du monde de la course de gravel pendant cette nouvelle odyssée.

FRONTIERS WAHOOLIGANS

Sarah True

Sarah True has been at the top end of the triathlon for years. Sarah has represented the US at the 2012 and 2016 summer Olympics. She made the jump to long course triathlon in 2018 and has been focused on Ironman races since. Sarah has had some set backs over the years but after each set back she has come back with a resiliency and work ethic that is unmatched. Each time, Sarah reinvents herself, challenging her own expectations and redefining what it means to be an athlete. The end is not the goal for Sarah, the process is.

Colin Strickland

Colin Strickland fait partie des gagnants depuis un certain temps déjà. Il a remporté plusieurs Red Hook Crits, Dirty Kanza 200, The Rift et plusieurs Gravel Worlds. Il s’est récemment qualifié pour concourir au plus haut niveau du cyclisme, le calendrier de course sur route World Tour pour s’en tenir à ce qu’il aime, l’aventure et la communauté des coureurs de gravel. Colin a gagné l’édition 2019 de la course Dirty Kanza 200 grâce à une tactique audacieuse, à 125 miles de la fin de la course. Il s’est éloigné de la compétition et a brisé le record de dix heures de course. Colin se fraye son propre chemin et poursuit ses passions et objectifs. C’est un Wahooligan jusqu’à la moelle avec le courage et la détermination nécessaires pour donner le meilleur de lui-même à chaque course.

Heather Jackson

Compétitrice redoutable qui n’est pas du genre à chercher des excuses, Heather Jackson a terminé sur le podium du championnat du monde de l’Ironman et a été trois fois championne du triathlon Wildflower. Elle est devenue professionnelle fin 2009, et, par son travail acharné et son style de course agressif, s’est imposée comme une concurrente à prendre au sérieux. En 2020, Heather Jackson combinera ses entraînements et la course pour y inclure la course de gravel. Heather participera à la Belgian Waffle Ride, Dirty Kanza 200 et Steamboat Springs Gravel. La course de gravel offre à Heather l’occasion de rivaliser, mais surtout de créer des liens avec d’autres, tout en relevant des défis qui font ressortir le meilleur de chacun. Tout cela, et les courses Ironman, car Heather s’est déjà qualifiée pour les Championnats du monde Ironman en octobre. Heather ouvre de nouvelles voies en s’attaquant à la course de gravel et au triathlon cette année.

Pete Stetina

Pete Stetina est spécialisé dans l’alpinisme et la montagne. Il a contribué à de nombreuses victoires majeures, y compris la Giro d’Italia de 2012. À la Volta al Pais Vasco en 2015, Pete a subi un terrible accident ; il s’est cassé la rotule, fracturé le tibia et brisé 5 côtes. Il a démontré son incroyable résilience en 2016 avec une 2e place sur la montée de la route de Gibraltar à l’étape 3 du Tour d’Amgen de Californie et en finissant le Tour de France. Pete a pris un tournant en 2020 en s’adonnant à plein temps à la course de gravel après une saison 2019 réussie où il a alterné entre courses de gravel et World Tour. Il est tenant du titre de la Belgian Waffle Ride et a fini sur le podium de la Dirty Kanza 200.

Amity Rockwell

Amity Rockwell faisait de la course à pied, à l’école et à l’université. Elle a pris part à des courses de très longues distances qui, au fil du temps, lui ont laissé des blessures et traumatismes tenaces. Amity s’est mise au cyclisme pendant une courte pause dans la course à pied. Devenir cycliste était un accident, mais en se mettant à la course de gravel, Amity a suivi son cœur qui voulait plus de la course cycliste. Amity voulait vivre une expérience, se donner à fond, découvrir de nouveaux endroits et profiter du temps de compétition. Après la mécanique dans l’édition 2018 de DK200, Amity est revenue à la course en 2019 après avoir remporté la légendaire course Grasshopper Sweetwater, avoir finie quatrième à Land Run et passé de nombreuses heures à explorer sa région natale, au nord de la Californie. Amity s’entraîne à sa façon, mise sur ses points forts et considère que l’expérience est la meilleure part du voyage.

Sarah Sturm

L’année dernière a été une année exceptionnelle pour Sarah Sturm. Certains ont même dit que Sarah était le nouvel espoir du gravel. En mai, elle était sur la ligne de départ du Belgian Waffle Ride, mais sans grand espoir puisque la distance de plus de 130 miles était la plus longue qu’elle ait jamais parcourue. Mais elle a gagné ! Et elle a gagné avec une avance de 13 minutes. Un mois auparavant, elle participait au critérium pour femmes de la Sea Otter sur son vélo de gravel. Mais elle a gagné ! Puis en août, Sarah est arrivée deuxième à sa première 100 course de VTT, le Leadville Trail, et a défendu son titre national en individuel aux États-Unis lors de championnats nationaux de cyclo-cross en fin d’année. Sarah est une cycliste dynamique qui relève des défis pour voir ce dont elle est capable, tester ses limites, explorer l’inconnu et inspirer les autres. Vous ne trouverez personne qui sourit plus qu’elle, ou qui a autant hâte d’enfourcher son vélo.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink SoftwarePowered By OneLink